Orages du 25 juin 2008

Encore un orage qui mérite de figurer dans notre rubrique "évènements météo". Il est (pour l'instant) le plus bel épisode de cette année 2008! Cela faisait d'ailleurs un bout de temps qu'un orage nocturne n'avait plus touché directement Montigny (le dernier, c'était le 18 mai 2006).

La veille, le 24 donc, la température maximale relevée ici à Montigny-le-Tilleul fut de 27,1°C, sous un ciel peu nuageux. Pendant ce temps, le centre et le nord est de la France étaient aux prises avec de nombreux et violents orages (plus de 60 l/m² dans le Cantal en une nuit), une situation qui perdurait depuis plusieurs jours... Pourtant, cette zone orageuse semblait vouloir remonter vers la Belgique, mais au vu de ce que nous montrait les cartes (l'alerte jaune de Météo Belgique pour le sud du sillon Sambre et Meuse par exemple), il semblait peu probable d'avoir un orage bien photogiénique. Et pourtant...

Il est 1h50 du matin quand résonne le premier coup de tonnerre: un orage est en train de naître sur la Haute Sambre, vers Erquelinnes et Jeumont. Le bord de l'enclume du cumulonimbus est d'ailleurs visible au dessus de Montigny, et se répand rapidement vers le nord est. Les éclairs commencent à s'enchaîner toutes les 20 - 30 secondes. C'est de bon augure!

2h15: la pluie commence à tomber. Déjà! Enfin, pour l'instant ce ne sont que quelques grosses gouttes... Au sud ouest les coups de foudre se montrent enfin:

Bon, ce n'est pas terrible, mais ce n'est que le début. Autant procéder dans l'ordre chronologique! D'ailleurs, je vais bien vite remarquer que ce ne sont pas les éclairs qui manquent!

Voilà qui est de tout de suite mieux! L'orage se rapproche à grand pas, et le tonnerre se fait de plus en plus fort. Côté pluie, ca reste plutôt calme pour l'instant. Et quand ce n'est pas la foudre, ce sont les éclairs intranuageux qui prennent la bonne initiative d'illuminer les bases nuageuses ainsi que les pannus se promenant sous le Cb:

Ou alors, ce sont les internuageux qui se chargent de mener la danse!

Quoiqu'il en soit, c'est un beau spectacle. L'orage a commencé depuis plus de vingt minutes, et ne se trouve plus qu'à une dizaine de kilomètres de Montigny. La puissance des éclairs et des coups de tonnerre qui les accompagnent incite au débranchement des appareils électroménagers! Une fois cela fait, je reviens à mon orage:

Il est maintenant 2h30, l'orage est tout proche, et je suis à présent persuadé qu'il va passer directement au zénith! Les éclairs se font de plus en plus imposants.

2h40: L'orage est désormais au dessus de Montigny: le tonnerre est bien présent, tandis que de beaux éclairs frappent dans les parrages à plusieurs reprises. La pluie, jusque là relativement calme, devient un véritable déluge!

Un premier coup de foudre rapproché (600 mètres) cause le dédoublement de l'image de l'appareil photo numérique:

Un deuxième coup de foudre est quand à lui filmé sans trop d'encombre, mais il sonne le début de la mort de ce premier orage: en effet, l'activité électrique alors d'un éclair toutes les 10 - 15 secondes, passe en moins de cinq minutes à un éclair toutes les minutes...

La fin du spectacle? Non, car quelques minutes plus tard la fréquence des éclairs augmente à nouveau en direction du sud. Il faut donc reprendre l'appareil!

Cette seconde cellule orageuse et plus lointaine que la première: selon les radars, elle se trouve à ce moment-là entre Beaumont et Walcourt, à environ 20 km à vol d'oiseau de Montigny. Cela dit, elle se montre rapidement plus intense que le premier orage, avec une activité électrique d'un éclair toutes les 10 secondes (beaucoup sont des intranuageux, malheureusement...).

 

Les éclairs mettent en avant les bases de ce nouveau cumulonimbus, qui se déplace rapidement vers l'est-nord-est, en direction de Gerpinnes et de Tarcienne. Certains sont vraiment très lumineux:

Entre ces nombreux flashes, quelques coups de foudre intenses se produisent, comme celui-ci, tombant à l'arrière du foyer. Il s'agit surement d'un puissant éclair positif (qui ont tendance à être plus intense que les éclairs négatifs habituels). Les plus violents d'entre eux sont appelés des superbolts. Bien que distant, le coup de tonnerre qui s'en suivit fut relativement sonore.

L'extinction du canal de l'éclair:

3h25: L'orage se fait de plus en plus distant, il doit maintenant se trouver au-delà de Gerpinnes. Voici le dernier éclair potable filmé au cours de cette soirée: l'illumination du cumulonimbus se retirant de la région sous une voûte à nouveau constellée d'étoiles (non visibles sur cette image):

Il y eut par la suite encore d'autres éclairs pendant une bonne demi-heure, puis l'activité se limita à quelques flashes épars (un nouvel orage passait alors à l'ouest), mais la fatigue aidant, j'ai arrêté la chasse pour cette nuit. Un dernier orage passa sur Montigny vers 6h30 du matin, mais ce fut surtout la pluie qui fut intense (d'ailleurs, je ne me suis levé qu'à la fin, pour voir deux coups de foudre s'abattant sur l'est de Charleroi).

En espérant bien vite que des orages comme ceux-ci se reproduisent durant l'été qui commence...

Hubert Maldague.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site