Automne 2010

8 septembre 2010

Une dépression se déplace très lentement à travers le pays, du sud-ouest au nord-est. Les précipitations sont par endroits abondantes, surtout dans l'ouest du pays: on relève ainsi 47 mm à Enghien, 34 mm à Izegem et 31 mm à Froidchapelle en 48 heures (relevés à 10h00 le 9 septembre).

9 septembre 2010

Dans un ciel de traîne instable, des averses orageuses se déclenchent en fin d'après-midi, surtout dans le Centre et l'est du pays.

10 octobre 2010

Depuis près d'une semaine, la Belgique connait un temps très ensoleillé et très doux pour la saison. Le 9 octobre, les températures étaient dignes de l'été, puisque l'on a atteint 23,4°C dans l'après-midi. Le temps restera ensuite ensoleillé, mais deviendra de plus en plus frais au fil des jours.

14 octobre 2010

Premières gelées généralisées dans l'Entre Sambre-et-Meuse: on relève - 1,3°C à Landelies et - 0,7°C à Cour-sur-Heure et à Cerfontaine. Dans le Namurois, on relève 0,7°C à Florifoux et 1,3°C dans le centre de Namur.

21 octobre 2010

Les premières neiges tombent dans les Hautes-Fagnes, où l'on relève un ou deux centimètres d'accumulation. Ailleurs, des gelées sont observées par endroit: - 0,3°C à Courrière et à Montignies-sur-Sambre, - 0,9°C à Cerfontaine.

Premières neiges au Mont Rigi. Source: IRM

Du 6 au 15 novembre, le temps est tout bonnement excécrable sur la Belgique et ses voisins. Il pleut tous les jours durant cette période, et le soleil ne se montre qu'à de très (trop) rares occasions. Les premiers jours, une profonde dépression venue de l'Atlantique Nord stationne sur l'Europe occidentale. Elle est suivie par la tempête Carmen, en transit sur l'Ecosse puis la Scandinavie (elle se creuse jusqu'à 950 hPa), qui amène de nouvelles pluies et surtout de fortes rafales de vent: on relève parfois plus de 100 km/h sur les côtes de la Manche, 60 à 80 km/h en Belgique, et parfois 120 à 130 km/h en Irlande et en Grande Bretagne. 

Carmen arrive sur l'Ecosse le 11 novembre à 15h00 (heure belge).

 

***14 et 15 novembre: épisode pluvieux intense et inondations***

Alors que Carmen s'évacue vers la Scandinavie le 12 en faiblissant, une nouvelle et très longue perturbation aborde l'Europe Occidentale. Son déplacement "en crabe" va l'amener à défiler sur la Belgique pendant 48 heures entre le 12 au soir et le 14 en fin d'après-midi, et provoquer de très fortes pluies. Pour la première fois, l'IRM et Météo Belgique émettent une alerte rouge pluie.

L'alerte de Météo Belgique émise le 13 novembre

En tombant sur des sols déjà gorgés d'eau, ces pluies entraînent des inondations sans précédent par endroit et les crues de nombreuses rivières du pays, que ce soit en Flandre ou en Wallonie. Les Ardennes semblent cependant moins concernées, le Brabant Wallon et le Tournaisis, quand à eux, arrivent en tête des régions sinistrées côté wallon (pour la journée du 13).

Image synoptique de la perturbation le 13 novembre à 1h00 heure belge.

La nuit du 13 au 14, la pluie continue de tomber sans interruption, aggravant la situation déjà catastrophique à certains endroits, à tel point que Météo Belgique et l'IRM étendent l'alerte rouge à une bonne partie de la Belgique le matin du 14. A noter que le nord-Pas-de-Calais, une partie de la Normandie, l'ouest de l'Allemagne et le sud des Pays-Bas subissent également ces fortes pluies.

L'alerte de Météo Belgique, mise à jour au matin du 14 novembre.

 

L'alerte de l'IRM, mise à jour au matin du 14 novembre

A 7h00 du matin le 14, c'est Elsenborn qui détient la palme de la station la plus arrosée, avec 87 mm de pluie tombés depuis vendredi après-midi. La perturbation responsable de l'épisode pluvieux continue de défiler sur la Belgique, du sud-ouest au nord-est, en faiblissant petit à petit.

Les environs de Wodecq (Ellezelles) sont sous les eaux.

Presque tous les cours d'eau du Brabant Wallon, de l'Entre-Sambre-et-Meuse, du Hainaut oriental, de l'ouest de l'Ardenne, de l'est et du nord de la province de Liège et du nord de la Lorraine sont en crue, et d'autres risquent immanquablement de s'y ajouter. A Enghien, la Marcq a inondé la place de la ville et le village de Celles, près de Tournai, se retrouve inondé sous 60 cm d'eau. La situation sur le bassin de la Haute Sambre est également critique. Tubize se retrouve également inondé, où un hôpital doit être évacué. Une coulée de boue termine sa course sur la ligne de chemin de fer Namur - Dinant, à Bouvignes-sur-Meuse, et le canal Charleroi - Bruxelles déborde à Halle. La situation est d'ailleurs très préoccupante à Bruxelles même. Ce ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres.

En rouge, les zones en alerte crue, et en jaune, les zones en pré-alerte vers 10h00 le 14.

A partir de midi, la zone de pluie commence à se décaler franchement vers l'est, se retirant ainsi de la Belgique en fin de journée. Les quantités d'eau tombées en 48 heures oscillent entre 40 et 90 mm de pluie, comme le montre la carte ci-dessous.

Cumuls de pluie en 48 heures sur le réseau des stations de Météo Belgique (carte enregistrée le 14 à 13h45). Les quantités affichées au sud du Sillon Sambre-et-Meuse ne sont pas définitives (il pleut encore à ce moment-là dans ces régions). La valeur de 306 mm pour Charleroi est un bug.

Après le retrait complet de la perturbation, la station ayant reçu le plus d'eau est celle de Brûly, avec 83 mm. A Montigny-le-Tilleul, il est tombé 54 mm, ceux-ci s'ajoutant aux 55 mm tombés depuis le 6 novembre. Elsenborn a quand à elle reçu plus de 90 mm de pluie. Cinq personnes trouvent la mort dans ces inondations: trois à Solre-St-Géry près de Beaumont (une indirectement), suite à la crue de la Hantes, une autre à Deux-Acren, près de Lessines, et une dernière à Oostmalle, entre Anvers et Turnhout.

Lien vers deux vidéos des inondations: ICI

 

A partir du 22 novembre 2010, le temps devient petit à petit hivernal. Un anticyclone sur le Groenland et une advection de hauts géopotentiels (zone jaune-orange sur la carte ci-dessous) sur l'Atlantique font barrage au flux d'ouest classique. Une dépression sur l'Europe Centrale commence à amener de l'air de plus en plus frais vers nos régions. Plus au nord, le vortex polaire (en bleu) se prépare à descendre sur l'Europe. Ce jour, il tombe quelques flocons en province de Liège et du Luxembourg.

 

Le 25 novembre, il neige un peu partout en Belgique. Par endroit, on observe la formation d'une légère accumulation. La nuit suivante, il tombe entre 2 et 5 cm de neige en provinces de Liège et du Luxembourg.

Au matin du 28 novembre, les températures relevées sont relativement basses. On observe - 5,3°C à Montigny-le-Tilleul, - 4,6°C à Quaregnon, - 6,5°C à Melin, - 3,9°C à Floriffoux, - 7,4°C à Bovigny, - 10°C à Elsenborn, - 5,5°C à St-Libin, - 5,1°C à Virton-St-Mard et - 9,2°C à Brûly.


29 novembre

Le temps continue de rester froid, en raison d'un anticyclone situé sur l'Europe du Nord et deux dépressions situées sur l'Europe de l'est et au large de la péninsule ibérique. Une petite ligne de creux arrivant d'Allemagne fusionne avec une zone neigeuse stationnant sur la Haute Belgique en fin de nuit et en matinée, avant de gagner vers le Centre en cours d'après-midi, et entraîne de faibles chutes de neige continues de plusieurs heures accompagnées de températures variant entre 0 et -5°C (Elsenborn). On observe entre 5 et 10 cm de neige en Lorraine, 3 cm à Bierset (Liège) et 1 à 2 cm à Namur et à Charleroi.

La citadelle sous la neige

Carte Bracknell du 29 novembre à 13h00 heure belge. La ligne de creux se trouve encore sur l'Allemagne.


Le 30 novembre, le temps reste très froid et localement faiblement neigeux. Les températures minimales relevées sont de - 3,5°C à Floriffoux et - 5,8°C à Bovigny et au signal de Botrange. Ces températures n'évolueront que peu durant la journée, puisque au meilleur de celle-ci, on relève - 0,3°C à Floriffoux et - 4,5°C au signal de Botrange comme températures maximales.

-------

Suite des chroniques (hiver 2010-2011): http://hydrometeo.e-monsite.com/rubrique,hiver-2010-2011,1211233.html


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×