Eté 2011

Cet été 2011 est marqué par un temps souvent humide et sombre, entrecoupé de temps à autre par des coups de chaleurs et surtout de très violents orages, notamment fin juin et en août.

----

4 juin 2011: Une dépression thermique marquée circule juste au sud du pays. Après une journée lourde et chaude (température maximale à Montigny: 29,1°C), le temps se déstabilise rapidement et des orages mono et multicellulaires éclatent essentiellement au sud du Sillon Sambre-et-Meuse, d'abord sur l'Ardenne, avant de se décaler vers l'ouest. En fin de soirée, un vaste orage multicellulaire modéré aborde la région de Charleroi par l'est, et apporte 11 mm de pluie sur Montigny-le-Tilleul. Il se dilue sur place vers 1h00 du matin.

Album photo de l'orage

 

5 juin 2011 - Orages violents

La situation évolue peu, le temps reste moite et lourd, quoique moins chaud (20 - 25°C selon les régions). Une première ligne d'orages assez faible s'organise à partir de midi sur l'Entre-Sambre-et-Meuse et se déplace vers le nord, touchant Charleroi au passage avant de disparaître sur le Brabant Wallon en début d'après-midi. Dans le même temps, un orage concerne Namur, et d'autres foyers multicellulaires localement violents se mettent en place sur la province de Liège, où ils vont sévir une bonne partie de l'après-midi et provoquer des dégâts dus à la grêle et aux inondations. Quelques orages concernent également l'Ardenne.

A partir de 16h30, un puissant orage multicellulaire s'organise sur la région des lacs de l'Eau d'Heure, et remonte vers Charleroi qu'il atteint à 17h30. Il s'accompagne de violentes précipitations et d'une activité électrique soutenue (parfois un éclair toutes les 5 à 10 secondes). Des inondations sont à déplorer. Tous ces orages disparaissent en début de soirée. Plus tard, en fin de soirée, des orages électriques concernent à nouveau le sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Le total pluviométrique du jour s'élève à 30 mm pour Montigny-le-Tilleul (orage du soir du 4 juin + deux orages du 5).

 

 

6 juin 2011: le temps est décidément très orageux: de multiples cellules se développent un peu partout sur le pays.

7 juin 2011: De nouveaux orages concernent les provinces de Namur, de Liège et du Luxembourg en soirée, le lond d'un creux se développant à l'avant d'un front froid.

8 - 24 juin 2011: Ce mois de juin contraste fortement avec le printemps: frais et humide, avec parfois quelques larges éclaircies et l'un ou l'autre orage de traîne, localement violent, comme ce fut le cas l'après-midi du 16 juin, date à laquelle une ligne d'orages a concerné le centre et l'est du pays. Une très violente cellule s'est greffée sur cette ligne, et s'est déplacée de Louvain à Hasselt, avant de s'évacuer vers les Pays-Bas.

26 juin 2011: Une brutale advection d'air tropical fait grimper les températures. Ce jour, on relève 27,7°C à Montigny-le-Tilleul. Les deux jours suivants s'annoncent caniculaires.

27 juin 2011: jour de canicule. L'air tropical fait surchauffer les thermomètres. On relève 33,8°C à Montigny-le-Tilleul. Le maximum enregistré sur les stations officielles est Kleine-Brogel avec 34°C. Sur le réseau Météo Belgique, huit stations dépassent les 35°C. Les valeurs les plus élevées sont relevées à Enghien et à Rumillies avec 35,7°C. En France, il fait encore plus chaud, avec 35 à 36°C à Paris, et 40°C dans la région de Bordeaux. En soirée, la température ne descend que difficilement. Ainsi, il fait encore 31,9°C à 20h00 à Montigny.

Températures maximales relevées le 27 juin par le réseau de Météo Belgique.

 

28 juin 2011: Coup de chaleur et violents orages 

Le temps est étouffant. Localement, les températures dépassent les 36°C: 36,1°C à Jodoigne, 36,2°C à Montignies-sur-Sambre, 36,3°C à Villers-la-Ville, 36,7°C à Virton, 36,9°C à Vaux-sous-Chevremont. Au niveau des stations officielles, on relève 34°C à Bierset et 36°C à Kleine-Brogel. A Montigny-le-Tilleul, il fait 35,8°C.

L'arrivée d'un front froid sur cette masse d'air chargée en énergie (CAPE dépassant les 4000 unités localement, avec un Li de -8 à -10) déstabilise considérablement l'atmosphère. Des creux thermiques se forment ainsi à l'avant de ce front. Le cisaillement des vents est également très important entre le sol et les hautes couches de la troposphère.

Dans le milieu de l'après-midi, une série de puissantes cellules orageuses se forment sur le Nord-Pas-de-Calais, et abordent le Hainaut à partir de 18h00, accompagnées de très violentes rafales de vent et de grêle (grêlons de 2 cm de diamètre par endroits). Pendant ce temps, d'autres orages explosent sur les Brabants.

 

Rapidement, ces orages s'organisent en ligne. Une cellule particulièrement virulente frappe la Hesbaye en début de soirée, avant de se déplacer vers la province de Liège. Plus tard, vers 21h00, de nouveaux orages s'organisent le long d'une ligne allant de Bruxelles à Couvin, et se déplacent vers le nord-est, la partie la plus active concernant Namur vers 21h45. Cette ligne est prolongée en France par une autre massive ligne d'orages très violents voyageant perpendiculairement au flux général, se déplaçant ainsi vers le nord-ouest. La partie nord de cette ligne fusionne vers 22h00 avec d'autres cellules fraîchement formées sur la botte du Hainaut et l'est du département du Nord, pour se changer en un intense et vaste orage multicellulaire qui atteint les régions de Charleroi et de Namur vers 22h30, avant de poursuivre sa route en direction de Bruxelles où il arrive vers 23h00, et d'ensuite se diriger vers Anvers en faiblissant. L'activité électrique au sein de cet orage est particulièrement exubérante, avec un éclair toutes les 2 à 5 secondes en moyenne et localement de fortes pluies.

Simultanément, une ligne d'orages s'organise sur le nord de la France, tandis qu'un autre orage éclate sur l'Ardenne. La ligne française vient mourir sur le Hainaut vers 0h30 le 29 juin.

Après 1h00, l'activité orageuse diminue rapidement. Quelques foyers persisteront çà et là jusqu'en matinée du 29, mais plus rien à voir avec l'activité de la soirée.

Ces orages ont été à l'origine de dégâts et inondations. Localement, les quantités de pluie tombées sont importantes, notamment sur une zone allant de l'Entre-Sambre-et-Meuse à la région d'Anvers, en passant par la Hesbaye. Il est ainsi tombé 69 mm de pluie à Cerfontaine, 31 mm à Fontaine-l'Evêque, 28 à Braine l'Alleud, 63 à Jodoigne et 51 mm à Malines (stations Météo Belgique). Sur le réseau de l'IRM, on a relevé 85 mm à Thisnes, 64 mm à Sivry et 54 mm à Solre-sur-Sambre pour ne citer que quelques exemples.

Le vent a atteint 119 km/h à Beauvechain et 101 km/h à Gosselies et à Zaventem. De fortes chutes de grêle ont concerné les régions de Liège, St Hubert et Genk.

Pour finir, voici une carte de la localisation des éclairs jusque 23h25. Les impacts en mauve sont les éclairs récents:

 

Notons que le système Safir de l'IRM a comptabilisé 82 203 éclairs au-dessus de la Belgique pour ce 28 juin 2011. Il semble que cette valeur n'ait rarement ou jamais été atteinte (le 5 juillet 1999, 66 000 éclairs environs avaient été comptabilisés).

Deux orages ont concerné Montigny-le-Tilleul. Le lien vers l'album photo de cette soirée est disponible ci-dessous.

 

Lien vers l'album photo de ces orages

Juillet

Ce premier mois des vacances commence de manière très mitigée: un temps bien belge (parfois assez beau et assez chaud, parfois franchement frais et humide) nous concerne depuis les orages du 28 juin. L'anticyclone des Açores s'est replié... sur les Açores, et laisse la porte ouverte aux perturbations atlantiques. Le 14 juillet, la température ne dépasse pas 14,3°C à Uccle! C'est le 14 juillet le plus froid depuis qu'il existe des mesures de températures à Bruxelles (1833).

21 juillet: en soirée, de fortes averses concernent le centre du pays. Elles sont à l'origine d'inondations dans l'est du Brabant Wallon.

 

18 août - Orages meurtriers

Dans l'après-midi, après quelques jours de temps beau et chaud, des orages s'organisent sur le Nord-Pas-de-Calais et le Tournaisis. Ils finissent par former un vaste complexe multicellulaire très intense, qui provoque des dégâts tout au long de son parcours à travers la Belgique. Il prend une tournure particulièrement virulente en traversant la région de Hasselt, où il dévaste le site du festival Pukkelpop, tuant 5 personnes et en blessant une quarantaine d'autres. A Ransberg, le vent a atteint 111 km/h, mais sans doute qu'à certains endroits, comme au festival, les rafales aient été encore plus fortes. Il tombe par endroit plus de 70 mm de pluie et de fortes chutes de grêle sont signalées. Des inondations sont à déplorer un peu partout sur la trajectoire de l'orage. En atteignant l'ouest de l'Allemagne, il prendra une allure encore plus dantesque, s'étalant sur plus de 250 km et concernant aussi la province de Liège (MCS). Article de Météo Belgique

 

 

22-23 août: Très violents orages généralisés: DOSSIER SPECIAL

26 août: En matinée, des orages localement violents frappent le pays. Le Brabant Wallon est à nouveau touché, notamment la région de Jodoigne.

-----

Lien vers les chroniques de l'automne 2011


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×