Hiver 2011-2012

8 décembre 2011: Une profonde dépression nommée Friedhelm (955 hPa) traverse le nord de l'Ecosse dans l'après-midi et en soirée, et déclenche une violente tempête qui concerne une grande part de la Grande Bretagne et de l'Irlande. Les rafales les plus violentes dépassent les 140 km/h à basse altitude, et 250 km/h (!!!) au sommet du Cairngorm en Ecosse (1245 mètres d'altitude). Dans la nuit, l'ouragan gagne la mer du Nord où sont enregistrés des vents moyens de 139 km/h au sud du centre de la dépression. La tempête atteint la Scandinavie le 9 en faiblissant. La Belgique reste en marge du système; des rafales de 60 à 80 km/h sont toutefois enregistrées dans la nuit du 8 au 9.

tempete812.jpg

 

12-13 décembre: Après Friedhelm, c'est la tempête Hergen qui, arrivant de l'Atlantique nord, frappe les Iles Britanniques, mais également le nord de la France et le Bénélux. Le 13 décembre, la dépression centrée au nord de l'Irlande se creuse jusqu'à 945 hPa vers midi avant de s'affaiblir en virant vers le nord-est. Les plus fortes rafales atteignent 140 km/h à la pointe nord de l'Irlande, plus de 130 km/h en Grande-Bretagne, 140 km/h à Pornichet en Loire-Atlantique, 127 km/h à Belle-Ile (Morbihan). Dans les terres, les rafales atteignent 90 km/h en de nombreux endroits. La plus forte rafale mesurée en Belgique est 105 km/h à Zeebrugge.

hergen.jpg


16 décembre: le coeur de la tempête Joachim traverse le nord de la Belgique, exposant le sud du pays à de fortes rafales (supérieures à 80 km/h). En France, les rafales dépassent les 140 km/h sur les côtes atlantiques. A l'arrière de la dépression, de l'air froid déboule sur le pays, et la neige fait son apparition à l'est d'une ligne Anvers - Mons. Par endroit, on note une accumulation de quelques centimètres. Dans l'est du pays, il tombe parfois plus de 10 cm de poudreuse, permettant la pratique du ski. La circulation est parfois rendue très difficile.

neige1712.png


17 - 18 décembre: les averses hivernales se poursuivent, amenant quelques centimètres qui fondent toutefois rapidement en Moyenne Belgique. Dans l'ouest, il s'agit essentiellement de pluie-neige mêlée. En soirée du 18 décembre, une ligne d'averses de neige traverse la Belgique d'ouest en est, donnant 1 à 3 cm d'accumulation au-dessus de 150 mètres.

19 décembre: A l'avant d'une perturbation amenant de l'air un peu plus doux, il neige un peu par endroits, comme à Charleroi, Florennes...

La deuxième moitié du mois de décembre est particulièrement sombre, humide et douce. Un puissant anticyclone stationnant au sud de nos régions engendre une légère inversion de températures vers 800 - 1000 mètres d'altitude (sondage du 26 décembre à 17h00) qui bloque l'humidité dans les basses couches.

29 décembre: En soirée, un front froid arrivant de Grande-Bretagne déclenche de fortes averses, parfois orageuses (Hainaut oriental et de Anvers à Liège) et accompagnée de grêle et de violentes rafales de vent. Une pointe de 91 km/h est enregistrée à Chièvres et à Deurne. Les rafales dépassent les 90 km/h sur les côtes du Nord-Pas-de-Calais.

orage-29-decembre.jpg

30 décembre: En fin de nuit et en matinée, il neige en plusieurs endroits de l'est et du sud du pays, notamment dans les cantons de l'est et dans la région d'Arlon. De la neige est également signalée au Luxembourg dans le nord-est de la France.

L'année 2011 est la plus chaude jamais enregistrée en Belgique. Décembre 2011 est également le mois le plus doux de tous les mois de décembre.

1er janvier 2012: La nuit du réveillon de la Saint Sylvestre a été la plus douce jamais enregistrée depuis le début des mesures à l'IRM. La température minimale relevée à Uccle est 10,4°C. Cette douceur remarquable s'observe en de nombreux endroits d'Europe Occidentale. En soirée, le temps s'agite: de fortes pluies acompagnées de bourrasques de vent liée à un front froid traverse la Belgique d'ouest en est.

3 janvier: la tempête Ulli traverse l'Ecosse, creusée en-dessous de 970 hPa. Elle est accompagnée d'un sting-jet qui fait grimper les rafales jusqu'à 169 km/h à Malin Head (nord de la république d'Irlande), 150 km/h à Islay dans le sud-ouest de l'Ecosse et 146 km/h à Glasgow. Les vents violents concernent également le nord-ouest du continent européen: les rafales atteignent 124 km/h à Boulogne et 127 km/h à la Hève en France, 104 km/h à Middelkerke et 115 km/h à Zeebrugge en Belgique. Les Pays-Bas, l'Allemagne et le Danemark sont également touchés.

ulli.jpg3 janvier 2012 9h00 T.U.

 

5 janvier: Les dépressions n'en finissent plus de se succéder sur l'Europe. Cette fois, c'est la tempête Andrea qui frappe la Grande-Bretagne, le Benelux, le nord de la France, l'Allemagne et la Suisse. Se trouvant au nord-est de l'Ecosse le 5 janvier à 0h00 TU, elle vire en direction de l'est-sud-est pour se retrouver sur le Danemark à 6h00 TU, creusée à 964 hPa. Elle ralentit alors sa course en progressant vers la Pologne.

Elle provoque un épisode de vents violents à longue durée (parfois plus de 10 heures) dans les régions touchées, et s'acompagne d'orages parfois violents et grêligènes qui augmentent considérablement la vitesse du vent. Une telle ligne d'orages traverse la Belgique et le nord de la France en matinée.

En Grance-Bretagne, on relève 120 km/h à Leeds, 130 km/h à Shap et 148 km/h à High Bradfield, en plein milieu des terres.

En France, les vents les plus violents atteignent 101 km/h à Douzy (Lorraine), 102 km/h à Lille et à Saint-Quentin, 107 km/h à Rouen, 112 km/h à Calais, 113 km/h à Lillers (Nord-Pas-de-Calais), 123 km/h à Belmont (Alsace), 130 km/h au Cap Gris Nez et 136 km/h à Nordheim (Alsace).

En Belgique, les rafales sont à peine moins fortes: 87 km/h à Florennes, 97 km/h à Schaffen, 102 km/h à Koksijde, 108 km/h à Wavre et 122 km/h à Ernage. Certains cours d'eau sont en alerte crue dans le sud du pays (Semois, Lesse, Ourthe...). Un décès est à déplorer en Brabant Flamand.

Au Luxembourg, certaines pointes approchent les 100 km/h.

En Allemagne, on relève des pointes jusqu'à 119 km/h dans le nord-ouest du pays, près du coeur dépressionnaire, et 100 km/h à Deuselbach, dans l'ouest.

Aux Pays-Bas, la mer déchaînée fragilise plusieurs digues, nécessitant l'évacuation des polders. Le vent y approche les 100 km/h.

En Suisse, les vents en pleine dépassent parfois les 140 km/h en fin d'après-midi et en soirée, et 170 km/h sur les sommets.

andrea.jpg

5 janvier 2012 - 6h00 T.U.

 

VAGUE DE FROID ET CHUTES DE NEIGE

29 janvier: C'est le premier jour d'une période beaucoup plus froide et enfin hivernale. Ce jour, les températures relevées dans l'après-midi sont négatives en de nombreux endroits, le tout sous un ciel couvert. De l'air continental commence à envahir l'Europe Occidentale par le nord-est. A Montigny-le-Tilleul, sur le temps de midi, il fait -0,9°C.

30 janvier: La neige s'invite au programme, après une absence de près d'un mois et demi. Par endroits, on relève quelques centimètres d'accumulation. Dans l'est du pays, la couche de neige approche les 10 cm.

31 janvier: L'anticyclone de Sibérie devient énorme, et s'étend en couvrant pratiquement toute l'Europe. La pression mesurée en son centre est de 1065 hPa. Il est responsable de la vague de froid qui a commencé depuis deux jours (en mode mineur toutefois). De l'air continental polaire encore plus froid atteint la Belgique à l'arrière de la perturbation ayant donné de la neige la veille et se dissipant ce jour au-dessus du pays, apportant encore quelques flocons. Météo Belgique lance une alerte rouge vague de froid pour la Haute Belgique.

alerte-rouge-vague-de-froid.png

1er février: La nuit est très froide. Au petit matin, on relève -8,2°C à Virton, -8,5°C à Namur, -8,6°C à Cerfontaine, -9,2°C à Montigny-le-Tilleul, -10,2°C à Courrière, -10,7°C à Vaux-sous-Chevremont, -11,1°C à Bovigny et -12,1°C au Signal de Botrange. En journée, les températures ne remontent pas au-dessus de 0°C sur l'ensemble du pays, et restent inférieure à -5°C en Haute-Belgique.

1fev8h.png

Carte des températures relevées à 8h00 heure belge. Source: Infoclimat.


2 février: La Chandeleur 2012 est glaciale: en de nombreux points au sud du Sillon Sambre-et-Meuse, les températures maximales ne dépassent pas les -5°C, tandis que les températures négatives se situent largement en-dessous de la barre des -10°C. Voici les relevés pour différentes stations situées dans ces régions:

Fraiture:  -14,6°C (min), -7,6°C (max)

Botrange: -14,0°C (min), -6,6°C (max)

Cerfontaine: -10,0°C (min), -5,0°C (max)

Courrière: -11,4°C (min), -5,2°C (max)

Namur: -10,0°C (min), -5,0°C (max)

Bovigny: -13,3°C (min), -5,9°C (max)

Vaux-sous-Chèvremont: -12,8°C (min), -5,0°C (max)

Bastogne: -12,2°C (min), -5,6°C (max)

Montigny-le-Tilleul: -10,4°C (min), -5,5°C (max)

Ailleurs, les températures minimales vont de -6°C (Flandre Occidentale) à -10°C (Campine).


3 février: Les températures minimales sont encore plus froides que la veille, avec notamment:

-11,2°C à Melin

-12,0°C à Namur

-12,4°C à Montigny-le-Tilleul

-13,5°C à Nalinnes

-14,5°C à Courrière

-15,4°C à Vaux-sous-Chèvremont

-15,9°C au Signal de Botrange

-16,1°C à Bovigny

-16,5°C à Spa

-17,0°C à Elsenborn

-17,4°C à Beausaint

Même à la côte, les températures atteignent -9°C. En journée, à l'instar de la veille, les maxima ne dépassent pas les -5°C en de nombreux endroits.

Dans l'après-midi, la situation va se compliquer. Une petite dépression (1033 hPa à 13h00 - ca ne s'invente pas) prise dans l'énorme anticyclone anglo-scandinave (1041 hPa) se décroche du Danemark et descend vers la Belgique, qu'elle atteint en fin d'après-midi. Elle traîne avec elle une perturbation plus intense que prévue, qui provoque des chutes de neige assez importantes par endroit: l'accumulation flirte parfois avec les 10 cm, notamment sur le Namurois et en Campine. Pour la région de Charleroi, on relève 6 cm de neige à Montigny-le-Tilleul.

Cet épisode a de graves conséquences sur le trafic routier puisque en pleine heure de pointe, on compte plus de 4000 km de bouchons sur l'ensemble du réseau belge, dont 1270 km sur les autoroutes, il s'agit là d'un nouveau record, écrasant de loin celui de février 2010 (950 km de bouchons sur les autoroutes)!

3fev2012.gif

3 février 2012 - 13h00 heure belge

Les photos ci-dessous sont prises à Montigny-le-Tilleul vers 19h00. La neige tombe sous une température de -7,5°C, par 1037hPa... Il y a à ce moment-là 6 cm d'accumulation:

dsc05981.png

dsc05985.png

dsc05986.png

En soirée, la perturbation quitte la Belgique par la frontière française. L'air continental polaire (sibérien) envahit à nouveau et petit à petit le pays à partir des Pays-Bas et de l'Allemagne. Cette advection d'air froid, combiné au dégagement du ciel, entraîne une chute brutale des températures. A 21h00, on observe déjà -11,9°C à Melin et -13,3°C au Signal de Botrange.

4 février: Les provinces de Hainaut, de Namur, de Liège et du Limbourg collectent les valeurs de températures les plus froides, inférieures à -15°C. Au lever du jour, on relève -16,5°C à Montigny-le-Tilleul, -17°C à l'aéroport de Charleroi, -18,1°C à Cour-sur-Heure, -18,6°C à Cerfontaine (valeur la plus basse pour la Belgique) -18,2°C à Mons, -17,6°C à Floriffoux, -16,3°C à Spa, -15°C à Bierset et -17°C à Kleine-Brogel pour ne citer que quelques exemples.

Aux Pays-Bas, il fait encore plus froid, avec -20°C à Eindhoven et -21,8°C à Lelystad!

5 février: Sur l'ouest et le centre du pays, il fait un peu moins froid suite à l'arrivée de nuages d'altitude précédants une perturbation qui donne quelques flocons sur l'extrême ouest de la Belgique en matinée. Les températures minimales sont enregistrées en début de nuit: on relève ainsi -11,6°C à Montigny-le-Tilleul. Dans l'est toutefois, le ciel reste bien dégagé, amenant les températures à des valeurs extrêmement basses, comme ce -19°C enregistré au petit matin à Elsenborn.

6 février: Ce matin, il fait moins froid qu'annoncé: le ciel est resté couvert toute la nuit, de telle sorte qu'on relève -8,0°C à 8h00 à Montigny-le-Tilleul. Il fait plus froid dans l'est du pays, avec à nouveau -19°C à Elsenborn et -15,7°C au Signal de Botrange. Le ciel se dégage complètement ensuite, faisant monter les températures. Il dégèle ainsi en certains endroits du pays, pour la première fois depuis plus d'une semaine. Mais les valeurs maximales enregistrées sont à peine supérieures à 0°C.

La vague de froid frappe également, et depuis une semaine, toute l'Europe, à des latitudes aussi basses que l'Italie (il neige à Naples le 5 février). En Pologne, où les températures atteignent -30°C, plusieurs dizaines de personnes sont déjà décédées. Même constat en Ukraine, ou le mercure descend jusqu'à -35°C. C'est la Finlande qui remporte la palme de la valeur la plus basse, avec -40°C. Ce genre de vague de froid est, semble-t-il, amené à se reproduire durant les prochaines années, comme le montre cet article de la RTBF.

7 février: Il fait de nouveau très froid ce matin, avec -14,4°C à Landelies, -14,8°C à Floriffoux, -15,1°C à Courrière, -21°C à Bovigny et -22°C à Vielsalm. En soirée, il neige un peu par endroits, surtout dans la moitié est du pays.

8 février: il fait moins froid cette nuit avec des températures minimales généalement supérieures à -10°C.

9 février: La vague de froid n'en finit plus de sévir. A nouveau, sous un ciel étoilé, les températures minimales plongent sous les -10°C sur une bonne partie du centre et du sud-est de la Belgique. On relève ainsi -12,5°C à Landelies, -12,6°C à Melin, -13,1°C à Floriffoux, -13,7°C à Virton, -14,9°C à Chanly et -15,6°C à Bovigny. Par endroit, il gèle continuellement depuis le 31 janvier.

12fev.gif

9 février 7h00 heure belge.

Pas de changement dans le placement des centres d'action depuis près de deux semaines... Cette carte aurait pu être valable chaque jour depuis le début de ce mois!

10 février: Dans l'ensemble, il fait moins froid, avec des températures minimales ne descendant pas en-dessous de -10°C dans le centre du pays.

11 février: La nuit est bien dégagée, permettant une nouvelle chute des températures. On relève -11,2°C à Silly, -11,3°C à Montigny-le-Tilleul, -12,1°C à Melin, -13,4°C à Courrière, -15,7°C à Bovigny et -16,3°C à Chanly.

12 février: Dernière nuit de la vague de froid: on relève -13,1°C comme température minimale à Montigny-le-Tilleul. En soirée, il tombe un peu de neige et de pluie verglaçante au passage d'une perturbation de redoux. Des courants maritimes plus doux gagnent la Belgique à l'arrière de celle-ci, mettant fin à la plus longue vague de froid depuis 70 ans.

------------------------------------

Lien vers les chroniques du printemps 2012: ICI


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×